Le métier de Développeur Full Stack

#Tech Family

Développeur Full Stack

Les origines du terme viennent comme souvent de l’autre côté de l’atlantique! Le full-stack developer. En 2008, Randy Schmidt a défini le développeur Full Stack comme un développeur qui a la capacité de concevoir et créer un outil informatique (site web, application mobile, logiciel …) de A à Z. Un « vrai » développeur Full Stack est à la fois : un architecte, un développeur front-end, un développeur back-end, un administrateur système …Ce poste est souvent au centre des débats sur un sujet bien précis. Est-il possible d’être à ce point polyvalent dans un monde où les technologies deviennent de plus en plus spécifiques. 

Si on tente de le définir d’un point de vue développement web, il s’agit de la maîtrise du back-end et du front-end, des différents langages de développement et de l’architecture. Dans le cas d’un développeur full-stack d’applications, ses prérogatives peuvent aller beaucoup plus loin. Si ce dev tant recherché était un médecin, sans aucune hésitation il serait généraliste.

Il peut être amené à travailler sur chaque étape de création d’un site ou d’une application : du développement à la production.

Le développeur full-stack n’est pas un expert et ce n’est pas ce qu’on lui demande, tout dépend donc de l’organisation de l’entreprise, de son fonctionnement, de l’envergure de ses projets et de la complexité des projets qu’elle développe.

Le développeur fullstack peut aussi porter une casquette de facilitateur et ou de chef de projet.

Il va travailler avec d’autres développeurs, lesdits experts dans leur domaine, pour faire en sorte qu’une vision transverse soit présente à tous les niveaux.

Il fait tout :

Le Développeur Full Stack, c’est un développeur qui touche à toute la chaîne du développement d’un logiciel ou d’une application et qui assure les 3 étapes de base du dév :

  • Participer à la conception et à la création de logiciels évolutifs
  • Rédiger de code propre et fonctionnel au niveau front-end et back-end
  • Tester et corriger des bogues ou autres problèmes de codage

Si on rentre un peu plus dans le détail ses missions tournent souvent autour de :

  • Travailler avec les équipes de développement et les chefs de produit en vue de créer des solutions logicielles
  • Concevoir une architecture côté client et côté serveur
  • Développer des applications de front-end via une conception visuelle attrayante
  • Développer et gérer des bases de données et des applications fonctionnelles
  • Rédiger des API efficaces
  • Tester des logiciels afin de garantir leur réactivité et leur efficacité
  • Dépanner, déboguer et mettre à niveau les logiciels
  • Créer des réglages de sécurité et de protection des données
  • Développer des fonctionnalités et des applications avec une conception mobile réactive
  • Rédiger la documentation technique
  • Travailler avec des scientifiques de données et des analystes en vue d’améliorer le logiciel

Les missions sont bien sûr très variables en fonction de la société et de son organisation. Plus il s’agit d’une grande structure, plus il s’agira aussi pour le full stack d’être un traducteur et un chef d’orchestre entre les différents spécialistes.

 Pour faire tout ça dans ta boîte à outils tu dois avoir :

  • JavaScript et un (ou plusieurs) frameworks Js : Angular, Ext.js, Ember.js, Vue.js, React.js…
  • Le pack web classique (HTML, CSS)​
  • ​Un ou plusieurs langages de développement back-end : Java, Python, PHP, Go, C#, Ruby…
  • ​Certains frameworks associés aux langages de développement tels que Symfony ou Laravel pour PHP, Spring ou Hibernate pour Java, Django ou Flask pour Python etc.
  • ​Un système de gestion des bases de données : MySQL, Oracle, PostgreSQL, MongoDB…
  • ​Un outil de gestion de projet en équipe comme github ou gitlab
  • Intégration et en gestion de CMS (Prestashop, WordPress, Magento)

Niveau 💸💵💰

Selon Choose your boss au début de sa carrière, le salaire d’un full stack se situe entre 34 000 et 40 000 € brut annuel. Lorsqu’il devient expérimenté (+3 ans), son salaire varie entre 40 000 € à 50 000 € brut annuel. Pour un senior la fourchette se situe entre 47 000 et 70 000 €

Selon l’entreprise, le secteur d’activité et l’importance des données, le salaire du full stack peut être plus important.

Le métier et son avenir :

Beaucoup dans le milieu du dév pense que le Dév full stack est mort et nous ne sommes pas d’accord avec eux. Tout dépend du modèle de l’organisation, des technologies, des projets et du rôle que l’on confie au dév full stack. En PME ou en Start-up il remplit son rôle à merveille en jouant de sa polyvalence pour intervenir sur tous les fronts du Slack. Dans les sociétés qui grandissent ou qui sont déjà grandes, je vois le full stack comme le liant entre toutes les parties prenantes d’un projet de dev. Son rôle évoluera avec la spécialisation des technologies, mais il faut retenir une chose : plus les projets deviendront complexes et élaborés, plus nous aurons besoin de personnes qui auront une compréhension globale du projet.